Entre R1 et R2

Tout semblait glisser sur la glace. Les veilles à 6h du matin, les captures de manchots, les apéros au comptoir du séjour, les passages le soir à la salle de musique, et puis….

– A R0, il y avait une très bonne ambiance. On avait fait le tour de l’hivernage à 24, ça nous a fait du bien. Maintenant c’est différent, tout le monde est dans sa passation, il y a trop de gens, c’est fini la 66.

– On est plus chez nous !

– Certains sont nostalgiques de partir, d’autres sont tristes parce que les copains partent, d’autres viennent juste d’arriver et se connaissent déjà car ils ont passé du temps ensemble sur le bateau.

Quelques pensées de la mission précédente, nostalgique, résigné, déjà presque « sortis ». Ceux avec qui j’évoluais jusqu’alors dans un environnement social rassurant et chaleureux. Nous voici maintenant dans le tumulte de R1, les techniques de la 66 s’en vont, la mission 67 est presque au complet, d’autres campagnards d’été viennent mener leurs activités. Nous n’avons pas aperçu l’Astrolabe, qui a été stoppé par la banquise à 110 km et a fini par se rapprocher à 40 km pour une journée avant de repartir à Hobart. Le ravitaillement a été effectué par les hélicos entre le bateau et la base, donnant lieu à des chaines humaines formées par l’équipe technique et par les bras disponibles pour décharger le matériel scientifique et les vivres.

enregistrement-vivreDéchargement des vivres

J’ai finalement reçu mes cantines, près de 3 mois après leur envoi depuis la France ! Je me souviens des journées de préparation… pour qu’elles soient finalement déballées en vitesse et rangé en vrac dans la chambre, comme des pochettes surprises géantes dont je compte bien profiter tout l’hiver.

departDernier salut de l’hélicoptère pour le départ des météorologues de la 66

Les fêtes ont été prises dans cette atmosphère changeante, mouvementée, en dent de scie. Malgré tout, j’ai l’impression qu’elles ont redonné le sourire à bon nombre d’entre nous. Les guirlandes et le sapin dans le séjour, le grand buffet réparti sur les tables, la musique qui nous entraîne sur la piste de dance ? Une dynamique positive et insouciante, où j’ai eu un peu plus l’occasion d’échanger avec les nouveaux arrivants de ma propre mission.

cadeauLa fabrication de cadeau « maison » et leur distribution par le Père-Noël est une tradition à DDU

chic-chocPhoto : Réveillon du nouvel an sur le thème « chic & choc ! »

chaussures

Changement de chaussures à l’entrée du séjour !

Je vois déjà R2, prévu pour dans 2 semaines, emmener mon prédécesseur vers la métropole, 15 mois passés dans le grand blanc, deux étés au contact des Adélies et un hiver auprès des empereurs sur lesquels il aura veillé jusqu’au départ des poussins en mer.

poussinsRegroupement de poussins d’empereur en début de mue. Malheureusement cette année la longueur de la banquise a contraint les adultes à effectuer de longs trajets pour le nourrissage et beaucoup de poussins n’auront pas une condition physique suffisante pour atteindre la mer.

Publicités

Une réflexion sur “Entre R1 et R2

  1. merci merci et encore merci de nous faire partager tous ces moments de vie en terre adélie, petit morceau de France au royaume des manchots.
    Avec ta petite mimi, c’est toujours un pur bonheur de lire tes articles et de voir tes belles photos.
    Je te souhaite une très belle année 2017 et que tous tes rêves continuent à se réaliser.

    Gros gros bisous de ta marraine et de ta Mimi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s